fratelli tutti pape françois

Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune. Le problème, c’est la fragilité humaine, la tendance constante à l’égoïsme de la part de l’homme qui fait partie de ce que la tradition chrétienne appelle “concupiscence” : le penchant de l’être humain à s’enfermer dans l’immanence de son moi, de son groupe, de ses intérêts mesquins. 269. [274] Pour de nombreux chrétiens, ce chemin de fraternité a aussi une Mère, appelée Marie. [213] Conférence des Évêques d’Afrique du Sud, Pastoral letter on christian hope in the current crisis (mai 1986). C’est dans ce sens qu’allait un conseil que j’ai donné aux jeunes : « Si quelqu’un vous fait une proposition et vous dit d’ignorer l’histoire, de ne pas reconnaître l’expérience des aînés, de mépriser le passé et de regarder seulement vers l’avenir qu’il vous propose, n’est-ce pas une manière facile de vous piéger avec sa proposition afin que vous fassiez seulement ce qu’il vous dit ? Ignorer l’existence et les droits des autres provoque, tôt ou tard, une certaine forme de violence, très souvent inattendue. [126], 146. Dans ce sens, j’ai clairement affirmé qu’est « loin de moi la proposition d’un populisme irresponsable ». 250. ap. Comme l’ont enseigné les évêques de l’Inde, « l’objectif du dialogue est d’établir l’amitié, la paix, l’harmonie et de partager des valeurs ainsi que des expériences morales et spirituelles dans un esprit de vérité et d’amour ». [229] Exhort. Il n’y a pas de point final à la construction de la paix sociale d’un pays. Parmi ses conseils, je voudrais en souligner un par lequel il invite à un amour qui surmonte les barrières … en langue française (21 septembre 2017), p. 10. 246. Donc, je ne dis plus que j’ai des ‘‘prochains’’ que je dois aider, mais plutôt que je me sens appelé à devenir un prochain pour les autres. post-syn. Il est quelque chose de fondamental et d’essentiel à reconnaître pour progresser vers l’amitié sociale et la fraternité universelle : réaliser combien vaut un être humain, combien vaut une personne, toujours et en toute circonstance. Ils ont besoin d’apprendre à cultiver la mémoire pénitentielle, capable d’assumer le passé pour libérer l’avenir de ses insatisfactions, confusions et projections. Centesimus annus (1er mai 1991), n. 44 : AAS 83 (1991), p. 849. en langue française (1er novembre 2012), p. 5. Ma nation est également coresponsable de son développement, bien qu’elle puisse s’acquitter de cette responsabilité de diverses manières : en l’accueillant généreusement en cas de besoin urgent, en le soutenant dans son propre pays, en se gardant d’utiliser ou de vider des pays entiers de leurs ressources naturelles par des systèmes corrompus qui entravent le développement digne des peuples. La fraternité a quelque chose de positif à offrir à la liberté et à l’égalité. Centesimus annus (1er mai 1991), n. 11 : AAS 83 (1991), pp. Le site web consacré à Fratelli tutti, dernière encyclique du pape François, est maintenant en ligne, déclare le 1er décembre 2020 le Dicastère du développement humain intégral, par le … « Fratelli tutti »â€¦ une photo du pape François en couverture et une tribune du directeur éditorial du Dicastère pour la communication, Andrea Tornielli : c’est ainsi que Vanity Fair débute l’année 2021 en Italie, avec son numéro sorti ce 8 janvier.. Quel avenir voulons-nous construire après la pandémie ? 95. Une terre sera féconde, un peuple portera des fruits et sera en mesure de générer l’avenir uniquement dans la mesure où il donne vie à des relations d’appartenance entre ses membres, dans la mesure où il crée des liens d’intégration entre les générations et les diverses communautés qui le composent ; et également dans la mesure où il rompt les spirales qui embrouillent les sens, en nous éloignant toujours les uns des autres ». [82] Investir en faveur des personnes fragiles peut ne pas être rentable, cela peut impliquer moins d’efficacité. Autrement, nous ne cultiverions peut-être que l’apparence de vertus, incapables de construire la vie en commun. [38] Par conséquent, il faut aussi « réaffirmer le droit de ne pas émigrer, c’est-à-dire d’être en condition de demeurer sur sa propre terre ».[39]. Ce sont les nouvelles formes de colonisation culturelle. Chaque groupe humain s’intègre dans ce réseau de communion universelle qui trouve là sa beauté. Evangelii gaudium (24 novembre 2013), n. 256 : AAS 105 (2013), p. 1123. Sous le couvert d’une prétendue tolérance, il finit par permettre que les valeurs morales soient interprétées par les puissants selon les convenances du moment. Au début de ce mois d'octobre 2020, le pape François a fait connaître une encyclique intitulée "Fratelli tutti", en français "tous frères". Vous savez ce qu’éprouve l’étranger, car vous-mêmes avez été étrangers au pays d’Egypte » (Ex 23, 9). 183. Une personne est agressée dans la rue et beaucoup s’enfuient comme s’ils n’avaient rien vu. 2.6 : L´Osservatore Romano, éd. Franciscaines (2010), p. 287. Notre Dieu, Trinité d’amour, par la force communautaire de ton intimité divine fais couler en nous le fleuve de l’amour fraternel. De fait, au sein de tout groupe humain, il y a des luttes de pouvoir plus ou moins subtiles entre différents secteurs. [194] Ibid., n. 279 : AAS 105 (2013), p. 1132. Car « tout ce qui est humain nous regarde. La Charte des Nations Unies, respectée et appliquée dans la transparence et en toute sincérité, est un point de référence obligatoire de justice et une voie de paix. [32] La douleur, l’incertitude, la peur et la conscience des limites de chacun, que la pandémie a suscitées, appellent à repenser nos modes de vie, nos relations, l’organisation de nos sociétés et surtout le sens de notre existence. Les apports mutuels entre les pays, en réalité, finissent par profiter à tous. 265. Par ailleurs, chaque sœur ou frère souffrant, abandonné ou ignoré par ma société, est un étranger existentiel, même s’il est natif du pays. Ceci nous rappelle que « chaque génération doit faire siens les luttes et les acquis des générations passées et les conduire à des sommets plus hauts encore. À la veille de la fête de Saint François d’Assise, le 4 octobre 2020, le Pape François a publié sa troisième encyclique, « Fratelli tutti ». Le pape François évoque pour la première fois les trois grandes crises personnelles qui l’ont transformé, et il dresse un panorama inédit des maux qui gangrènent notre monde: le capitalisme, la montée de la pauvreté et l’abandon des programmes sociaux, le cynisme de certains dirigeants, la catastrophe écologique. Je voudrais faire remarquer qu’« il est impossible d’imaginer qu’aujourd’hui les États ne puissent pas disposer d’un autre moyen que la peine capitale pour défendre la vie d’autres personnes contre un agresseur injuste ». St. Paul VI, Lettre enc. Il s’agit, sans aucun doute, d’une autre logique. C’est pourquoi j’insiste sur le fait qu’« aider les pauvres avec de l’argent doit toujours être une solution provisoire pour affronter des urgences. [206] Ibid., n. 236 : AAS 105 (2013), p. 1115. L’amour de l’autre pour lui-même nous amène à rechercher le meilleur pour sa vie. Les preuves abondent sur tout le bien que nous sommes en mesure d’accomplir, mais en même temps, nous devons reconnaître la capacité de destruction qui nous habite. Le précepte ancien « tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lv 19, 18) était généralement censé se rapporter à des concitoyens. 177. ap. L'initiative est en réalité une réponse à la question d'un auditeur italien, un religieux malvoyant de la région de Pérouse, dans l’impossibilité de lire le texte. À cette fin, il faut assurer l’incontestable état de droit et le recours inlassable à la négociation, aux bons offices et à l’arbitrage, comme proposé par la Charte des Nations Unies, vraie norme juridique fondamentale ». La guerre est toujours un échec de la politique et de l’humanité, une capitulation honteuse, une déroute devant les forces du mal. [264] Il est inadmissible que, dans le débat public, seuls les puissants et les hommes ou femmes de science aient droit à la parole. Il ne se rend pas compte que le prétendu ruissellement ne résorbe pas l’inégalité, qu’il est la source de nouvelles formes de violence qui menacent le tissu social. La foi, de par l’humanisme qu’elle renferme, doit garder un vif sens critique face à ces tendances et aider à réagir rapidement quand elles commencent à s’infiltrer. Comme notre famille humaine a besoin d’apprendre à vivre ensemble dans l’harmonie et dans la paix sans que nous ayons besoin d’être tous pareils ! C’est un texte qui nous invite à raviver notre vocation de citoyens de nos pays respectifs et du monde entier, bâtisseurs d’un nouveau lien social. Elles impliquent qu’il faut reconnaître le Christ lui-même dans chaque frère abandonné ou exclu (cf. [167] Exhort. Le problème, c’est qu’un chemin de fraternité, local et universel, ne peut être parcouru que par des esprits libres et prêts pour de vraies rencontres. Et il a transformé tout cela en un mode de vie. La fraternité universelle «qui s’étend au-delà des frontières a pour fondement ce que nous appelons ‘l’amitié sociale’», déclare le pape François dans son encyclique Fratelli tutti – tous frères, en italien – signée à Assise le 3 octobre 2020 et publiée le 4 octobre. Ce rejet se manifeste de multiples façons, comme par exemple dans l’obsession de réduire les coûts du travail sans prendre en compte les graves conséquences que cela entraîne, car le chômage qui en est la résultante directe élargit les frontières de la pauvreté. 104. [253] À l’occasion d’un procès contre des meurtriers qui avaient assassiné deux prêtres, saint Augustin a demandé au juge de ne pas leur ôter la vie. Ailleurs, des tentatives de pacification et de rapprochement ont été couronnées de succès et d’autres ont paru prometteuses. [165] Il s’agit de progresser vers un ordre social et politique dont l’âme sera la charité sociale. [242] Même saint Augustin qui a forgé le concept de ‘‘guerre juste’’ que nous ne soutenons plus aujourd’hui a affirmé que « mettre un terme à la guerre par la parole, en poursuivant et en obtenant la paix par la paix et non par la guerre glorifie davantage que de la donner aux hommes par l’épée » (Epistula 229, 2 : PL 33, col. 1020. 23, art. [98] Lettre enc. Ma relation avec une personne que j’apprécie ne peut pas méconnaître que cette personne ne vit pas seulement à cause de ses liens avec moi, ni que moi je ne vis pas uniquement en référence à elle. Ceci est le sens du peuple indiqué par François, qui s’oppose au «populisme» qui ignore la légitimité de la notion de «peuple», en créant du consensus pour l’instrumentaliser à son propre service (159). Jésus-Christ n’a jamais invité à fomenter la violence ou l’intolérance. Karl Rahner, S.J., Kleines Kirchenjahr. Laudato si´ (24 mai 2015), n. 129 : AAS 107 (2015), p. 899. À cela s’ajoutent les stratégies qui cherchent à affaiblir la politique, à la remplacer par l’économie ou la soumettre à quelque idéologie. La théologie continue de s’enrichir grâce à la réflexion sur cette grande vérité. Christus vivit (25 mars 2019), n. 92. en langue française (14 janvier 2016), p. 10. Rm 12, 17.19), on reconnaît la nécessité que les autorités imposent des peines à ceux qui font le mal (cf. Cela permet d’accueillir l’étranger même si, pour le moment, il n’apporte aucun bénéfice tangible. [93] Regula pastoralis 3, 2 : PL 77, p. 87. [64], 88. L’agressivité sociale trouve un espace d’amplification hors pair dans les appareils mobiles et les ordinateurs. Car la réalité, c’est que « tant que notre système économique et social produira encore une seule victime et tant qu’il y aura une seule personne mise à l’écart, la fête de la fraternité universelle ne pourra pas avoir lieu ». L’arrière-plan de l’expérience de la vie dans un milieu et une culture déterminés est ce qui permet à quelqu’un de percevoir des aspects de la réalité, alors que ceux qui n’ont pas cette expérience sont incapables de les saisir avec la même facilité. 282. 148. Nos efforts vis-à-vis des personnes migrantes qui arrivent peuvent se résumer en quatre verbes : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. […] Parfois, la rapidité du monde moderne, la frénésie nous empêchent de bien écouter ce que dit l’autre. Dans ce contexte, la maturation d’institutions internationales devient indispensable, qui doivent être plus fortes et efficacement organisées, avec des autorités désignées équitablement par accord entre les gouvernements nationaux, et dotées de pouvoir pour sanctionner ». C’est sa visite au Sultan Malik-el-Kamil, en Égypte, visite qui lui a coûté de gros efforts du fait de sa pauvreté, de ses ressources maigres, de la distance et des différences de langue, de culture et de religion. Le récit, disons-le clairement, n’offre pas un enseignement sur des idéaux abstraits, ni ne peut être réduit à une leçon de morale éthico-sociale. Incontestablement, « jamais l’humanité n’a eu autant de pouvoir sur elle-même et rien ne garantit qu’elle s’en servira toujours bien ». [89] Homélie lors de la Sainte Messe, La Havane – Cuba (20 septembre 2015) : L’Osservatore Romano, éd. C’était plutôt une tentative malavisée, née de l’orgueil et de l’ambition, de créer une unité différente de celle voulue par Dieu dans son plan providentiel pour les nations (cf. Fratelli tutti. Populorum progressio (26 marzo 1967), n. 15 : AAS 59 (1967), p. 265 ; cf. [237] La guerre n’est pas un fantasme du passé mais au contraire elle est devenue une menace constante. 270. [216] Il y a une “architecture” de la paix où interviennent les diverses institutions de la société, chacune selon sa compétence, mais il y a aussi un “artisanat” de la paix qui nous concerne tous. [185] On crée ainsi, bien entendu, une activité intense, car « tout doit […] être fait pour sauvegarder le statut et la dignité de la personne humaine ». [118], 136. [88] Solidité se trouve à la racine étymologique du terme solidarité. Christus vivit (25 mars 2019), n. 181. [106] Cf. 107. En entrant dans cette dynamique, il fait finalement l’expérience que les autres sont « sa propre chair » (Is 58, 7). Autrement, les conséquences du désastre d’un pays finiront par affecter la planète tout entière. Le culte sincère et humble de Dieu « conduit non pas à la discrimination, à la haine et à la violence, mais au respect de la sacralité de la vie, au respect de la dignité et de la liberté des autres, et à l’engagement affectueux pour le bien-être de tous ». 33. [128] Cf. C’était un écho de cette ancienne mise en garde : « Je demanderai compte du sang de chacun de vous. Ainsi, le principe de subsidiarité devient une réalité concrète garantissant la participation et l’action des communautés et des organisations de rang inférieur qui complètent l’action de l’État. Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. 166. Elles ne devaient pas mourir de cette manière. en langue française (6 novembre 2014), p. 4. Cette culture fédère le monde mais divise les personnes et les nations, car « la société toujours plus mondialisée nous rapproche, mais elle ne nous rend pas frères ». TÉLÉCHARGEZ L'ENCYCLIQUE "FRATELLI TUTTI" - Le 3 octobre 2020, le pape François a officiellement signé sa troisième encyclique à Assise, à la veille de la fête de saint François. Tout devient une sorte de spectacle qui peut être espionné, surveillé et la vie est soumise à un contrôle constant. [169] Voilà pourquoi l’amour s’exprime non seulement dans des relations d’intimité et de proximité, mais aussi dans « des macro-relations : rapports sociaux, économiques, politiques ».[170]. Il nous fait croire que tout consiste à donner libre cours aux ambitions personnelles, comme si en accumulant les ambitions et les sécurités individuelles nous pouvions construire le bien commun. Mais « le monde contemporain est en grande partie sourd. S’il faut respecter en toute situation la dignité d’autrui, ce n’est pas parce que nous inventons ou supposons la dignité des autres, mais parce qu’il y a effectivement en eux une valeur qui dépasse les choses matérielles et les circonstances, et qui exige qu’on les traite autrement. [245] Cf. Mt 5, 44-46), même si la société et sa justice le demandent légitimement. Caritas in veritate (29 juin 2009), n. 22 : AAS 101 (2009), p. 657. Cette liberté affirme que nous pouvons « trouver un bon accord entre cultures et religions différentes ; elle témoigne que les choses que nous avons en commun sont si nombreuses et si importantes qu’il est possible de trouver une voie de cohabitation sereine, ordonnée et pacifique, dans l’accueil des différences et dans la joie d’être frères parce que enfants d’un unique Dieu ». […] Parce que se sentir contraints à vivre ensemble est une chose, apprécier la richesse et la beauté des semences de vie commune qui doivent être recherchées et cultivées ensemble, en est une autre ». Au nom de Dieu et de tout cela, [… nous déclarons] adopter la culture du dialogue comme chemin ; la collaboration commune comme conduite ; la connaissance réciproque comme méthode et critère ».[285]. Evangelii gaudium (24 novembre 2013), nn. C’est la réalité même qui gémit et se rebelle. [71] Cependant, il y a des croyants qui pensent que leur grandeur réside dans l’imposition de leurs idéologies aux autres, ou dans la défense violente de la vérité ou encore dans de grandes manifestations de force. en langue française (21 mai 2019), p. 9. BAC, Madrid 1952, vol. MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA CÉLÉBRATION DE LA LIVe JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX. Donne-nous la grâce d’avoir honte de ce que, comme hommes, nous avons été capables de faire, d’avoir honte de cette idolâtrie extrême, d’avoir déprécié et détruit notre chair, celle que tu as modelée à partir de la boue, celle que tu as vivifiée par ton haleine de vie. On ne se rend pas compte qu’au-delà de ces déclarations abstraites difficiles à étayer, de nombreuses vies sont détruites. Enfin, je me souviens que, dans un autre passage de l’Évangile, Jésus dit : « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli » (Mt 25, 35). en langue française (31 mars 2020), p. 5. Nous, croyants, nous pensons que, sans une ouverture au Père de tous, il n’y aura pas de raisons solides et stables à l’appel à la fraternité. post-syn. Pour nous, cette source de dignité humaine et de fraternité se trouve dans l’Évangile de Jésus-Christ. Si nous ne parvenons pas à retrouver la passion partagée pour une communauté d’appartenance et de solidarité à laquelle nous consacrerons du temps, des efforts et des biens, l’illusion collective qui nous berce tombera de manière déplorable et laissera beaucoup de personnes en proie à la nausée et au vide. Certains essaient de fuir la réalité en se réfugiant dans leurs mondes à part, d’autres l’affrontent en se servant de la violence destructrice. « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière et il n’y a en lui aucune occasion de chute. Ainsi, « ce ne sont pas seulement la nourriture ou les biens superflus qui sont objet de déchet, mais souvent les êtres humains eux-mêmes ». C’est pourquoi, si je réussis à aider une seule personne à vivre mieux, cela justifie déjà le don de ma vie. Nominations au 1er septembre 2020. Souvenons-nous que « l’inégalité n’affecte pas seulement les individus, mais aussi des pays entiers, et oblige à penser à une éthique des relations internationales ». 156. Mais les processus efficaces d’une paix durable sont avant tout des transformations artisanales réalisées par les peuples, où chaque être humain peut être un ferment efficace par son mode de vie quotidien. [252] Divinae Institutiones 6, 20, 17 : PL 6, p. 708. C’est un avertissement fort : c’est le signe que croire en Dieu et l’adorer ne garantit pas de vivre selon sa volonté. Face à cette réalité, il est très difficile aujourd’hui de défendre les critères rationnels, mûris en d’autres temps, pour parler d’une possible “guerre juste”. En définitive, « s’il n’existe pas de vérités objectives ni de principes solides hors de la réalisation de projets personnels et de la satisfaction de nécessités immédiates […], nous ne pouvons pas penser que les projets politiques et la force de la loi seront suffisants […]. Elle facilite la recherche du consensus et ouvre des chemins là où l’exaspération détruit tout pont. [244] Et avec les ressources financières consacrées aux armes ainsi qu’à d’autres dépenses militaires, créons un Fonds mondial,[245] en vue d’éradiquer une bonne fois pour toutes la faim et pour le développement des pays les plus pauvres, de sorte que leurs habitants ne recourent pas à des solutions violentes ou trompeuses ni n’aient besoin de quitter leurs pays en quête d’une vie plus digne. 102. En effet, si quelqu’un a de l’eau en quantité surabondante et malgré cela la préserve en pensant à l’humanité, c’est qu’il a atteint un haut niveau moral qui lui permet de se transcender lui-même ainsi que son groupe d’appartenance. Détruire l’estime de soi chez quelqu’un est un moyen facile de le dominer. Ne commence pas par le mépriser quand il est nu. C’est également lutter contre les causes structurelles de la pauvreté, de l’inégalité, du manque de travail, de terre et de logement, de la négation des droits sociaux et du travail. La bonne politique cherche des voies de construction de communautés aux différents niveaux de la vie sociale, afin de rééquilibrer et de réorienter la globalisation pour éviter ses effets de désagrégation. Tout cela envahit le monde, comme une force de vie ». Il y a plutôt des marchés où les personnes jouent des rôles de consommateurs ou de spectateurs. Il nous trompe. Mais il est possible de la dominer avec l’aide de Dieu. [205] Le polyèdre représente une société où les différences coexistent en se complétant, en s’enrichissant et en s’éclairant réciproquement, même si cela implique des discussions et de la méfiance. 90. Le bien et le mal en soi n’existent pas, mais seulement un calcul d’avantages et de désavantages. Cela semble une utopie naïve, mais nous ne pouvons pas renoncer à cet objectif très noble. Mais je voudrais terminer en rappelant une autre personne à la foi profonde qui, grâce à son expérience intense de Dieu, a fait un cheminement de transformation jusqu’à se sentir le frère de tous les hommes et femmes. François nous exhorte à «sortir de nous-mêmes» pour trouver dans les autres «un accroissement d’être» (88), en nous ouvrant au prochain selon le dynamisme de la charité qui nous fait tendre vers la «communion universelle» (95). Certains textes sont très clairs à cet égard : on invite à reprendre les adversaires « avec douceur » (2 Tm 2, 25). 92. On confond en général le dialogue avec quelque chose de très différent : un échange fébrile d’opinions sur les réseaux sociaux, très souvent orienté par des informations provenant de médias pas toujours fiables. en langue française (3 décembre 2019), p. 5. Le monde a inexorablement progressé vers une économie qui, en se servant des progrès technologiques, a essayé de réduire les ‘‘coûts humains’’, et certains ont prétendu nous faire croire que le libre marché suffisait à tout garantir. Afin que cela soit réellement utile, on doit observer « l’exigence de respecter les engagements souscrits – pacta sunt servanda – »,[154] de telle sorte qu’on évite « la tentation de recourir au droit de la force plutôt qu’à la force du droit ». 77. Benoît XVI, Lettre enc. Il s’approcha, banda ses plaies, y versant de l'huile et du vin, puis le chargea sur sa propre monture, le mena à l’hôtellerie et prit soin de lui. Étant donné que si je ne la nie pas au pire des criminels, je ne la nierai à personne, je donnerai à chacun la possibilité de partager avec moi cette planète malgré ce qui peut nous séparer. [249] Cela implique que l’autorité publique légitime peut et doit « infliger des peines proportionnées à la gravité des délits »[250] et que « l’indépendance nécessaire dans le domaine de la loi »[251] doit être garantie au pouvoir judiciaire. C’est pourquoi saint Thomas d’Aquin – citant Augustin – affirmait que la tempérance d’une personne avare est loin d’être vertueuse. […] Nous devons également nous demander dans quelle mesure un équilibre fondé sur la peur est durable, quand il tend de fait à accroître la peur et à porter atteinte aux relations de confiance entre les peuples. Laudato si´ (24 mai 2015), n. 191 : AAS 107 (2015), p. 923. S’ajoute au relativisme le risque que le puissant ou le plus rusé finisse par imposer une prétendue vérité. [5] Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, Abou Dhabi (4 février 2019) : L´Osservatore Romano, éd. Outillons nos enfants des armes du dialogue ! Ils constituent un minimum urgent. Même cette proposition d’amour pouvait être mal comprise. Pour ces visions, la catégorie de peuple est une mythification de quelque chose qui, en réalité, n’existe pas. [204] Vinicius De Moraes, Samba de la bendición (Samba da Bênção), dans le disque Um encontro no Au bon Gourmet, Rio de Janeiro (2 août 1962).

Legging Femme Lululemon, Site D'achat Allemand, Citation De Cicéron Sur La Mort, Piscine Colombes Coronavirus, Archives, Jura En Ligne état Civil, Mousse Au Chocolat Sans Jaune D'oeuf, Tapisserie Chapelle Sixtine, Adèle Exarchopoulos Actualité, Convertisseur Vidéo Gratuit En Ligne, Recevoir Catalogue Ikea Gratuit, Histoire Pour Dormir Ado Amour, Meditation Pour Attirer L'amour, Guillaume Le Conquérant Feuilleton, Petite Ferme à Vendre Maroc,